Et si Iscomity vous aidait à moins râler en 2017 ?

En 2017, on arrête de se plaindre et de râler toute la journée grâce à Iscomity ! 
Only good vibes...
         Iscomity - Goodvibes
En 2017, Iscomity dit stop aux ondes négatives ! On laisse tomber les mauvaises habitudes qui nous pourrissent la vie et celles des autres. Ça suffit de râler pour rien, pour faire comme tout le monde, pour intégrer une conversation, par automatisme, on râle parce qu’on a besoin d’aide, pour attirer l’attention, la compassion, on râle pour un oui, pour un non…

Faîtes simplement l'exercice: combien de fois avez-vous râlé depuis que vous vous êtes levés ?
Et oui, c'est bien ce que je pensais !

Saviez-vous que râler est mauvais pour la santé ? Ok on se dit que cela nous fait du bien mais en fait on dépense beaucoup d'énergie pour pas grand chose ! En plus, râler ne fera pas avancer les choses et ce n'est pas la solution à vos problèmes. Et quelqu'un qui râle tout le temps, c'est pas très agréable pour votre entourage ... Alors, comment perdre cette mauvaise habitude en 2017 ? 

« La sensation d’être heureux ou malheureux, dépend rarement de notre état dans l’absolu mais de notre perception de la situation, de notre capacité  à nous satisfaire de ce que nous avons » Le Dalaï-Lama.

ARRÊTER DE DRAMATISER.

Pourquoi on dramatise pour tout et pour rien ? Le moindre petit soucis devient un problème d'état voire une catastrophe interplanétaire ! On en fait toute une montagne et on se décourage aussitôt. Tout ça pour souvent pas grand chose donc arrêtons de nous vexer pour un rien et d'exagérer constamment ! 

Alors, Iscomity a un nouvel exercice : à chaque difficultée, prenez une grande respiration et relativiser: garder le sourire et dîtes vous que vous en sortirez plus fort ! Vous ne vous rendrez même plus compte de la difficulté. Et souvenez vous cette citation : "Ils ne savaient pas que c'était impossible. Alors ils l'ont fait"

RÉFLÉCHISSEZ AVANT DE PARLER

L’emploi des mots est super important parce que c’est ce qui donne aux autres notre version d’une situation. RÉFLÉCHISSEZ AVANT DE PARLER BON SANG. Prenez soin de sélectionner les mots justes : On passe notre temps à employer des mots (dix-)mille fois trop fort quand on se plaint.

Le fait d’utiliser des mots beaucoup trop fort ne fait qu’amplifier le truc en question, le truc devient une réalité beaucoup plus importante qu’à la base, et nous on devient les champions du monde de la mauvaise foi. Alors pour peu qu’on est quelqu’un à côté de nous qui prend au pied de la lettre tout ce qu’on dit et qui rentre dans notre jeu et qui nous prend pour une victime (Cf le paragraphe d’intro) bah c’est la fin quoi !

De la même manière que nos propos peuvent être déformés par notre frustration, apprenons à prendre du recul sur les discours des autres, avant de prendre parti notamment, ou même de contribuer à la discussion. Les discours sont généralement super éloignés de la réalité des faits…

 

PRENDRE CONSCIENCE DE SES AUTOMATISMES.

On a tous une genre de « ralerie-automatique » : Tu sais, celle qui sort tout le temps, dans n’importe quelle situation et pour à peu près toutes les raisons, celle qui nous colle bien bien bien à la peau. On en a toute une, que ce soit : « J’en ai marre », « ça me saoul », pour d’autres « je suis fatiguée » …
Ca c’est vraiment, typiquement, se plaindre, pour se plaindre, HEIN?!
On est pas plus fatiguée qu’à un autre moment, c’est juste un espèce d’état d’esprit ronchon, qui donne envie de se plaindre, et comme y’a rien à ce mettre sous la dent pour râler un bon coup, on se dit qu’un petit « j’suis fatiguée » accompagné d’un bon soufflement passera très bien.

C’est ridicule, nan ?
Et bien sachez que les autres, penses très certainement « c’est pas possible, elle est tout le temps fatiguée celle-ci » et franchement c’est pas très glorieux… Alors repérez cet automatisme et faites en sorte qu’il ne revienne jaaaaaamais (parce que nooon! vous n’êtes pas tout le temps fatiguée!)

 

ARRÊTER DE SE POSITIONNER EN VICTIME.

« C’est toujours pareil », « Je n’ai vraiment jamais de chance », « Y’a qu’à moi que ça arrive ce genre de truc… », « On me demande ça alors que je n’y connais rien, et en plus c’est pas mon boulot! »
(…)
Ne faites pas les innocentes, vous voyez très bien de quoi je parle.
La mauvaise fois n’est jamais loin décidément hein?
Il est donc temps d’arrêter de pleurnicher sur son propre sort et passer son temps à subir ! Prenez le taureau par les cornes, trouver des solutions quand c’est nécessaire, puisez dans vos ressources et concentrez vous sur tous les aspects positifs de la vie (y’en a telleeeeeement!).

Alors certes, bah oui ça demande plus d’énergie de chercher du positif (Aller voir mon super article sur le five minute journal qui va vous changer la vie en terme de positivité.)(changer la vie c’est peut-être un peu prétentieux, mais en tout cas, ça va vous aider j’en suis sûre !) que de râler automatiquement, mais au bout du compte, vous serez beaucoup plus satisfait de votre journée et de ce vous avez choisi d’en faire.

 

CÉLÉBRER LES PETITS BONHEURS.

Remplacez petit à petit l’habitude que vous avez à râler sur les choses qui vous énerve, vous frustre, vous bloque en choisissant de mettre l’accent sur tout ce qui rend la vie agréable, ce petit truc qui vous a faire sourire, qui vous a fait plaisir, cette personne qui vous a fait vous sentir bien… Célébrez au lieu de râler, et laisser un peu de bonheur investir votre quotidien !


 Iscomity - Goodvibes

 

Pour les plus motivés, Iscomity vous conseille vivement de lire ce livre : http://www.natureetdecouvertes.com/livres-loisirs/librairie-bien-etre/developpement-personnel/j-arrete-de-raler-10194710

efficacité productivité good vibes 2017 bien-être iscomity conseils